Fiche Technique

Les céréales françaises

17-06-2016

Etat des lieux général

720 millions d’hectares de céréales sont cultivés dans le monde, soit 51 % des terres arables, 14,6 % de la surface agricole mondiale et 5,5 % des terres émergées du monde. La Chine est le premier pays producteur avec 492,9 millions de tonnes, suivi des Etats-Unis avec 439,4 millions de tonnes et de l’Europe avec 329,1 millions de tonnes. Le maïs est la céréale la plus produite au monde et représente 40% de la production mondiale, suivi du blé (29%) et du riz blanchi (19%), en 2015.

Consommation

La France commercialise ses céréales à différentes fins. Sur les 72,4 millions de tonnes produites, 44% vont dans l’exportation de grains, 16% dans l’alimentation animale, 11% dans l’autoconsommation et le stock pour la ferme, 9% dans l’alimentation humaine, 9% dans l’exportation de produits transformés, 3% va dans l’amidonnerie et la glutennerie, 3% pour le Bioéthanol et enfin 4% vont dans diverses utilisations (semences, freintes).

Pour la campagne 2011/2012, 10,4 millions de tonnes de céréales ont été utilisées par l’industrie de l’alimentation animale, ce qui en fait la première utilisatrice de céréales en grains. Ce secteur consomme également la plupart des coproduits de transformation des céréales.

La farine produite est essentiellement destinée à l’alimentation humaine, qui représente plus de 98 % des utilisations de la farine. 62,4 % de la production de farine commercialisée sur le marché français sont destinés à la fabrication de pain, soit 2,66 millions de tonnes.

Avec 36,8% de la production totale de farine, soit 1,4 million de tonnes, c’est la boulangerie artisanale qui est le 1er débouché de la farine en France. En dehors du pain, les autres industries utilisatrices, comme la biscuiterie et la biscotterie, consomment 1,2 million de tonnes de farine (28,2 %).

Export

La France est le deuxième exportateur mondial de céréales derrière les USA.
En 2015, 35,8 millions de tonnes de céréales ont été exportées, pour une valeur de 6,7 milliards d’euros. Cela représentait en valeur, la vente de 9 Airbus A320* par mois.

Les exportations françaises de blé tendre sur le marché communautaire reculent pour la campagne 2015/2016. En revanche, les exportations vers les pays tiers s’élèveraient à 12 Mt contre 11,4 Mt en 2014/2015. Les exportations françaises s’avèrent cependant plus dynamiques sur la seconde moitié de la campagne. En outre, dans les prochains mois, les pays du Maghreb pourraient importer davantage de blé, les prochaines récoltes céréalières risquant d’être particulièrement faibles au Maroc et en Tunisie, pays fortement touchés par la sécheresse.

L’industrie de la nutrition animale française représente 200 entreprises, 300 usines et près de 12 000 emplois. Ces entreprises ont réalisé un chiffre d’affaires de 6,3 milliards d’euros en 2011. Avec plus de 21 millions de tonnes d’aliments composés par an, la France occupe la seconde place en Europe, derrière l’Allemagne et devant l’Espagne.

La France est le premier producteur et le premier exportateur de blé tendre de l’UE. Voici comment se répartit l’exportation des grains français :

19,4 Mt Blé tendre
6,6 Mt Orge
8,0 Mt Maïs grain
1,3 Mt Blé dur
0,4 Mt Autres

La France est aussi le premier exportateur mondial de malt. La malterie française exporte 80 % de sa production de malt, soit environ 1,2 million de tonnes par an. La France est le second exportateur d’orge brassicole dans le monde.

Production

Avec une production de céréales de plus de 72 millions de tonnes pour 11,15 milliards d’euros en 2014, la France est le premier pays producteur de céréales de l’Union Européenne. 9,6 millions d’hectares de céréales sont cultivés en France. Cela représente 18% du territoire français et concerne la moitié des exploitations agricoles françaises (270 000).

En France, la production de blé tendre en 2015 est estimée au niveau record de 41 Mt, en progression de 10 % par rapport à l’année précédente et de 14 % par rapport à la moyenne 2010-2014. De plus, les surfaces de la récolte 2016 sont en progression sensible pour les cultures d’hiver au détriment des cultures de printemps. Sur la base de l’état des cultures fin avril, les perspectives de rendement des récoltes 2016 sont globalement bonnes.

A savoir

25 000, c’est la quantité de baguettes de 250 grammes fabriquées à partir d’un hectare de blé tendre, soit 5,5 tonnes de farine.

Sources

FranceAgriMer
FEFAC
FAO
Eurostat
USDA
Agreste
Coop de France Nutrition Animale, SNIA