Bourgogne-Franche-Comté : plats gourmands et grands vins au menu

14-06-2017
Logo France Bon appétit

La Bourgogne-Franche-Comté forme un ensemble culinaire dont le savoir-faire et les plats sont mondialement connus, de même que ses vins.

 

Familiarisez-vous avec les saveurs gastronomiques de ces terroirs !

les toits colorés de la ville de Beaune, bourgogne-franche-comté, menu

Toit coloré de l’hospice de Beaune

 

Introduction à la cuisine de la Bourgogne-Franche-Comté

 

Nous avons là deux cuisines de terroir possédant une grande diversité. Les recettes traditionnelles de la Franche-Comté sont plutôt consistantes avec de très fréquentes apparitions de fromage dans les plats les plus connus. Cela s’explique par la quasi-autarcie dans laquelle vivaient autrefois les francs-comtois. Au cours des longs hivers de montagnes, les paysans devaient produire eux-mêmes la quasi-totalité de leur nourriture. Ils élevaient du bétail, et produisaient donc leur propre charcuterie et produits laitiers. Aujourd’hui, cette cuisine traditionnelle perdure avec quelques adaptations. L’influence du vignoble sur les recettes bourguignonnes est grande dans sa gastronomie. Dijon est la capitale gastronomique de la région et le statut de « cité de la gastronomie » lui a été remis par l’État, tout comme Lyon, Tours et Paris-Rungis. La Foire internationale et gastronomique de Dijon, la biennale internationale des arts culinaires (BIAC), ainsi que les fonds gourmands de la Bibliothèque patrimoniale et d’étude participent à l’image gastronomique de cette capitale administrative d’une des régions vinicoles les plus connues au monde : la Bourgogne.

Un apéritif « so french »

 

Le kir est un célèbre apéritif français qui est né en Bourgogne. Il est fait, à la base, de Bourgogne aligoté et de crème de cassis de Dijon. Connue depuis le XXe siècle à Dijon, il fut popularisé par le député maire de Dijon, Félix Kir qui le baptisa à son nom. Le kir est un mélange connu de tous en France, et en fonction des régions il en existe des variantes : le kir breton avec du cidre ou encore le kir royal avec du champagne, en sont des exemples. On accompagne son kir de gougères. Ces pâtisseries sont faites de pâte à choux et de fromage.

 

Entrée : vous prendrez bien un peu de charcuterie

 

La charcuterie occupe une place de choix dans la gastronomie franc-comtoise et bourguignonne. La meilleure manière de la déguster, c’est accompagner d’une bonne salade. La franc-comtoise est parfaite à cet effet. Dedans, on retrouve de la saucisse de Morteau ou de Montbéliard, des lardons, des pommes de terre rissolées, des tomates, de la salade et pour finir, quelques carrés de Comté. Le tout est dégusté avec un vin du vignoble du Jura, plutôt rouge et jeune comme un Arbois rouge, un Côtes du Jura rouge, un Franche-Comté rouge ou encore un Arbois Pupillin rouge. La Bourgogne n’est pas en reste pour la cochonaille et le champion toutes catégories de la charcuterie, c’est le jambon persillé. Originaire de la Saône-et-Loire, ce jambon coupé en dés et enrobé de gelée au persil haché, se déguste avec un bon verre de Bourgogne aligoté.

 

 

La poularde, du bœuf et les fameux escargots au choix pour le plat

 

Difficile de faire un choix pour votre plat tant il y a de la matière. Si vous n’avez pas grand appétit après votre salade, le choix le plus simple est de goûter les fameux escargots bourguignons. Oui, les Français aiment manger des mollusques, surtout quand ils sont bien cuisinés. C’est à dire avec du beurre à l’ail et du persil haché. On le déguste chaud avec un vin rouge sec, le Côte de Beaune-Villages par exemple. Pour ceux qui voudraient de la viande il y a le traditionnel boeuf bourguignon, cuisiné au vin rouge de Bourgogne, avec une garniture de champignons, de petits oignons et de lardons. Les Franc-comtois proposent aussi de bons plats comme la poularde aux morilles. Cette recette allie des produits régionaux de Franche-Comté : poularde de Bresse, morilles et éventuellement vin jaune du vignoble du Jura. Le plat se marie agréablement avec du vin blanc sec bien conservé comme un délicieux Bâtard-Montrachet.

 

Fromage : le prestige du Comté

 

Le plus connu et réputé des fromages de la région, c’est le Comté. Originaire de l’Ain, du Doubs et du Jura, le comté est un fromage de vache qui se caractérise par une croûte lavée et brossée. Il possède les signes de qualité : AOC et AOP. Il s’accompagne d’un vin jaune du Jura comme un L’Etoile vin jaune. L’époisses et le morbier sont deux fromages connus en France.

 

Un gâteau commémoratif en dessert

 

Le Téméraire est un gâteau franc-comtois à base de pommes, poires, raisins, noisettes et noix. Fabriqué à Salins-les-Bains, dans le Jura, il commémore le passage de Charles le Téméraire dans cette ville.

 

Bonus : la moutarde relève le goût des plats

 

La Moutarde de Dijon est un incontournable de la gastronomie bourguignonne. L’appellation “moutarde de Dijon” est définie par un décret de 1937. Elle accompagne de nombreux plats en sauce.

 

moutarde de dijon, menu bourgogne-franche-comté

Moutarde de Dijon

 

Le goût est au rendez-vous avec ce menu bourgogne-franche-comté, et le goût est aussi dans votre cuisine avec une recette spéciale ici !