Made in France à travers nos terroirs : la Normandie

10-07-2015
Logo France Bon appétit

A l’occasion du 50e  anniversaire du salon international de l’agriculture, nous vous proposons un tour de France des exposants, à travers un menu typiquement Made in France .

Cidre normand, charcuterie corse, viande limousine, Kouign-Amann breton ou encore fromage du Cantal : un programme culinaire qui ravira les yeux autant que les papilles grâce aux témoignages de producteurs passionnés.

 

bouteille de cidre avec des pommes normandie

 

Boisson : Le cidre normand

La Normandie est une des régions qui comptent le plus de labels agroalimentaires*. Elle possède ainsi 6 AOC fromagères, une AOC pour les moules de bouchot, 3 AOC pour le calva, une autre pour le poiré et encore une pour le pommeau.

Pour le cidre, il existe une AOC/AOP Pays d’Auge ainsi qu’une IGP Cidre de Normandie. Trois autres AOP sont en cours pour les cidres du Perche (Orne), du Cotentin (Manche) et du Bessin (Calvados). La Normandie est la première région de France pour la production de pommes à cidre : elle représente 1/3 de la récolte nationale.

 

Trois questions à : Astrid Hubert, productrice de cidre dans le Pays d’Auge (Orne) et Dominique Plessis, producteur de cidre au Perche (Orne).

 

Quel est le secret du cidre normand ?

D.P. : Le cidre fermier doit être non gazéifié, non pasteurisé, réalisé avec du pur jus de pommes fraîches. Il n’y a donc aucun édulcorant, ni colorant, ni eau, ni sucre rajouté. Par ailleurs, pour obtenir l’IGP Normandie, il faut faire son cidre à base de pommes normandes acides. La variété de pommes est très importante.

A.H : L’AOP Pays d’Auge comporte un cahier des charges très précis. L’alcool doit tout d’abord macérer avec la pulpe. La méthode ancestrale consiste ensuite à effectuer une double fermentation, et la prise de mousse se fait en bouteille.

Où avez-vous appris à fabriquer du cidre ?

A.H : La ferme des Vergers de la Molinière  se transmet depuis 5 générations. C’est donc un savoir-faire familial que nous mettons en œuvre pour réaliser notre cidre. Nous allions des méthodes ancestrales avec des techniques plus modernes : nous sommes équipés de cuves en inox par exemple. Tout cela nous permet de produire en grande quantité – nous vendons plus de 70 000 bouteilles par an – et de proposer un produit de qualité : cette année, nous avons remporté la médaille d’or au concours général agricole du Salon de l’Agriculture.

D.P : Personnellement, j’ai appris sur le tas. Il y a 20 ans, j’ai décidé de quitter mon travail et de complètement changer de vie. Avec ma femme, nous avons créé l’entreprise en 1990. Cette reconversion m’a ouvert les yeux ! Cela fait 20 ans que je n’ai plus l’impression de travailler ! Et notre investissement est payant puisque ces deux dernières années, nous sommes passés de 0 à 12% de produits à l’exportation.

Le cidre, produit normand par excellence ?

D.P : La pomme et tous ses produits dérivés sont typiquement normands ! Cidre, pommeau, calva… Les Normands ont un vrai savoir-faire dans ce domaine. C’est d’ailleurs pour cette raison que je participe aussi à des forums, via des associations agricoles ou régionales, dans le but de partager mon expérience et ma passion du cidre.

http://www.rungisinternational.com/fr/bleu/enquetesrungisactu/RegionNormandie622.asp