Fiche Technique

[Fiche produit] Le blé français

15-09-2015

Etat des lieux général

Avec le maïs et le riz, le blé fait partie des trois grandes céréales produites dans le monde.

C’est aussi la plus consommée après le riz. Sur le plan économique, on distingue deux types de blé :
– le blé tendre sert principalement à la production de farine panifiable.
– le blé dur est utilisé pour produire les semoules et les pâtes alimentaires.

La France est le leader européen de la production de céréales.

Consommation

Pour la campagne de commercialisation 2013-2014, la moitié de la récolte française est destinée au marché intérieur : alimentation animale, consommation humaine et usages industriels. Depuis le milieu des années 2000, avec l’essor des agrocarburants, les utilisations industrielles de blé augmentent pour la production d’alcool.

En 2014, la France a consommé la moitié de la production de la récolte 2013 avec un peu plus de 18 millions de tonnes de blé tendre consommées. Près de 9 millions de tonnes servent à l’alimentation animale et 9,4 millions de tonnes sont utilisées dans l’alimentation humaine et les usages industriels qui vont avec (farine, pain, etc.).

Export

Selon FranceAgriMer, les exportations de blé de la France atteignent les 16 millions de tonnes pour la campagne 2014. Les ventes françaises à l’exportation se répartiraient en 2013/2014 entre 36 % à destination de l’Union européenne et 64 % vers les pays tiers. Elles ont augmenté de 5 % par rapport à 2012/2013. Par ailleurs, 1,3 million de tonnes de blé dur ont été directement exportées vers l’UE et les pays tiers sous forme de grains.

Production

L’Union européenne, en tant qu’espace économique, occupe le premier rang mondial devant la Chine pour la production de blé (blé tendre et blé dur confondus).

Blé tendre

Les États-Unis, l’Union européenne, la Chine, l’Inde, et la Russie réalisent en moyenne deux tiers de la production de blé tendre, avec des moyennes à 40 millions de tonnes par pays.

Depuis 1980, la production de blé tendre en France a progressé de 58 %, surtout grâce à la hausse des rendements constatée jusqu’à la fin des années 90. Dans l’Union européenne, la production de blé tendre augmente en 2013 de 9 % par rapport à 2012. La France reste le premier producteur de blé tendre avec 27 % du total récolté, devant l’Allemagne et le Royaume-Uni. La France a atteint un niveau de production record en 2015, selon les estimations publiées le 10 août par FranceAgriMer. En effet, la production de blé tendre atteint 40,4 millions de tonnes pour cette récente saison. Cette bonne récolte de la France, l’un des premiers producteurs mondiaux, s’explique à la fois par une hausse des surfaces cultivées, à 5,2 millions d’hectares (+ 3 %), et d’un rendement très élevé (78,3 quintaux par hectare). C’est la première fois que la France dépasse la barre des 40 millions de tonnes de récolte.

Blé dur

Avec une production de 1,7 millions de tonnes en 2013, la France est le 2e producteur européen de blé dur après l’Italie. A partir de ce total, 622 788 tonnes de blé dur ont été utilisées par la semoulerie industrielle, dont 118 372 tonnes ont été exportées sous forme de semoule. Pour information, en 2010, 23 720 exploitations cultivaient du blé dur en France.

A savoir

Quelles sont les régions françaises qui produisent le plus de blé ?

La production de blé tendre est localisée dans les plaines de climat océanique du Centre, du Bassin aquitain, de l’Ouest et surtout dans celles du grand Bassin parisien. Le blé dur est la première céréale de la région méditerranéenne. Le Languedoc et la Provence produisent 35% du blé dur de la France et en cultivent près de la moitié des surfaces.

Sources : Agreste, FranceAgriMer, SSP, Mes marchés, Chambres d’Agriculture