Le foie gras en France : un incontournable des fêtes de fin d’année !

14-12-2016
Logo France Bon appétit

Il est de coutume en France de commencer son menu de fin d’année en déposant un morceau de foie gras sur une tranche de pain ou sur un toast accompagné d’un confit (d’oignon, de figue, ou de mangue) ou encore une simple pincée de fleur de sel. Ce geste simple montre chaque année l’attachement des Français pour ce met authentique de qualité.

foie gras

Le foie gras en chiffres

La foie gras est un met incontournable des fêtes de fin d’année pour 76% des Français (Source : Enquête CIFOG / CSA), devant le saumon fumé (60%), la bûche (52%), les huîtres (38%), la dinde (18%) et le homard (12%). Le foie gras, pour ceux qui le découvrent, est une spécialité culinaire à base de foie frais issu de l’élevage et de l’engraissement par gavage des oies et des canards. La France est la championne du monde de la production de foie gras puisqu’elle produit les 2/3 du tonnage mondial (19 200 tonnes). S’il est certain que les Français sont très attachés à cette préparation culinaire, ils ne sont pas les seuls puisque l’export concerne 4 970 tonnes (Chiffres 2015, source CIFOG).

Infographie foie gras

Crédits : CIFOG

Dès juin dernier, ils étaient déjà 82% à vouloir en acheter pour Noël et la Saint-Sylvestre ( Source : Enquête CIFOG / CSA). Cette même enquête d’opinion précise que 92% d’entre eux affirment notamment qu’il s’agit d’un mets « qui fait plaisir » et 91% que le foie gras est un «produit savoureux». Produit du terroir par excellence, « le foie gras fait partie du patrimoine gastronomique français » pour 95% des Français.   Ils lui accordent une large confiance, que ce soit en matière de qualité gustative (90%) ou de sécurité alimentaire (86%).

Le foie gras, un produit d’exception

Comment reconnaît-on un bon foie gras ? Il est lisse, souple et ferme au toucher. Sa couleur doit être uniforme. Sa teinte, quant à elle, varie en fonction du type de maïs utilisé pour le gavage. Le foie de l’oie est, en général, légèrement plus rosé que celui du canard. Le foie gras de canard est le plus consommé et se démarque par son côté plus « rustique ». Le foie gras d’oie est délicat et doux au palais.

 

Comment bien manger le foie gras

Il existe une manière bien précise de déguster le foie gras. La plus grande partie des consommateurs aiment le manger en entrée, à 82% (CIFOG), largement devant l’apéritif (15%). Lorsqu’ils savourent ce mets d’exception, ils privilégient une dégustation simple, sur une tranche de pain ou un toast. 99% des consommateurs déclarent le consommer de cette façon et l’accompagnent en général d’un confit d’oignon, de figue, ou de mangue (79%). Pour déguster son foie gras dans les meilleures conditions, il est recommandé de le laisser 30 à 50 minutes à température ambiante avant dégustation, car trop froid il perd de ses arômes et de son fondant. Enfin, très important, il ne faut surtout pas beurrer le foie gras, mais le déposer délicatement sur le toast. Il a ainsi plus de saveur.

Quelques idées d’accords mets et vins dédiés au foie gras…

Versez un bon cru d’Alsace, un Vouvray ou un Sauternes, selon les goûts, et pour des recettes plus élaborées, vous pouvez vous rendre sur le site du CIFOG lefoiegras.fr.