Le Beaujolais Nouveau : ambassadeur de la France dans le monde entier

10-01-2015
Logo France Bon appétit

Le Beaujolais Nouveau est arrivé ! Et si cette année, la production est en baisse par rapport à 2011, 31 millions de bouteilles de ce vin de notoriété mondiale sortiront tout de même des caves des producteurs.

Attendu chaque année par des milliers d’amateurs en France et dans le monde, le Beaujolais Nouveau est une véritable institution dans certains pays, comme au Japon. Une belle réussite en termes d’exportations, puisque la moitié de la production, soit 17 millions de bouteilles, part pour l’étranger. Retrouvez notre revue de presse de cet événement.

 

Basket with grapes and bottle of red wine

« Comme un petit goût d’abricot »

Cette année, le Beaujolais Nouveau présenterait des arômes de pêche de vigne et d’abricot sec. C’est la conclusion des œnologues de France qui organisent chaque année le trophée Lyon-Beaujolais Nouveau, seul concours officiel autour du célèbre breuvage. Ils notent l’apparence, l’odorat et le goût, dans l’objectif de récompenser les meilleurs vins et de guider les consommateurs dans leurs choix. Ceux-ci pourront déguster leur Beaujolais Nouveau, frais (idéalement 10°), avec de la charcuterie, des plats épicés et même avec des huîtres. Retrouvez les mariages recommandés sur le site officiel du Beaujolais .

Le Beaujolais Nouveau se fête en France …

C’est le troisième jeudi de novembre que le Beaujolais Nouveau se dévoile au public, l’occasion d’organiser une fête traditionnelle à Beaujeu, la capitale du Beaujolais. Lors de « l a fête des Sarmentelles« , le public participe à un défilé de flambeaux, assiste à un spectacle pyrotechnique et surtout bénéficie d’une dégustation gratuite du nouveau millésime : les tonneaux sont percés à minuit pile, et pas avant !   BFMTV propose un reportage sur place, au milieu de la foule venue goûter les 12 appellations de Beaujolais Nouveau.

… Mais aussi à l’étranger !

Le Beaujolais Nouveau est LE produit phare des exportations françaises dans le monde. L’année dernière, près de 36 millions de bouteilles ont été vendues, dont la moitié à l’étranger. A l’international, les plus grands amateurs sont les Japonais, qui ont consommé plus de 8 millions de bouteilles cette année. Cela donne toujours lieu à de nombreuses fêtes, comme en France, pour déguster les nouveaux arrivages de Beaujolais. Le nouvel Observateur et le Parisien consacrent deux diaporamas photos aux premières dégustations de ce vin à Tokyo.

Après le pays du soleil levant, arrivent les Etats-Unis, en 2e  place dans le top trois des importateurs de Beaujolais Nouveau : pour 2012, ce sont 2 millions de bouteilles qui partent outre-atlantique. Une bonne occasion de faire la fête pour les Américains… et même l e Washington Post en parle !

Les Allemands, eux, arrivent en troisième position, avec environ 1 million de bouteilles importées chaque année. Les Russes ont également décidé de s’y mettre. Le fameux Café Pouchkine en a même commandé 240 bouteilles à lui seul !

Au total, ce sont près de 120 pays qui ont fêté le Beaujolais Nouveau 2012.

Et pour tout savoir sur le Beaujolais Nouveau

Si votre mémoire défaille sur le Beaujolais, ou si, tout simplement, vous souhaitez en savoir plus sur son histoire, ses traditions, sa fabrication, sachez que les origines de ce vin, qu’on appelle « le bourru », remontent à l’Antiquité ! Le quotidien lyonnais Le Progrès en raconte l’histoire précise jusqu’à aujourd’hui. La tradition du « vin nouveau » perdure au Moyen-âge : à cette époque, le vin est mis très tôt sur le marché, à peine 15 jours après les vendanges. Mais le phénomène du Beaujolais Nouveau, tel qu’on le connaît aujourd’hui, naît véritablement au début des années 1950. Il devient en quelques dizaines d’années un produit d’ampleur internationale.

D’ailleurs, c’est à l’autre bout de la planète, au Japon, que Bruno Mallet, le Président de l’Interbeaujolais, est parti célébrer le Beaujolais Nouveau. Le professionnel souligne la force commerciale de la campagne qui a largement contribué à la popularité de ce célèbre vin. Mais il rappelle également que les volumes vendus en France restent supérieurs à ceux vendus à l’étranger. Un appel du pied pour exporter plus ? C’est en tout cas la preuve que la France reste fidèle à ses produits et à ses traditions.