Un certain art de vivre

25-06-2016
Logo France Bon appétit

L’art de vivre à la française ou le modèle culinaire français est perçu à l’étranger comme une culture alimentaire aboutie, se basant sur le patrimoine, la gastronomie, les produits, ou encore le climat.

 

Le repas gastronomique des français, inscrit depuis 2010 au patrimoine immatériel de l’UNESCO. Cette pratique sociale coutumière célèbre les moments les plus importants de la vie des individus et des groupes. C’est un repas festif, l’occasion de pratiquer l’art du « bien manger » et du « bien boire ». 3 composantes sont essentielles au bon déroulement de ce repas : être bien ensemble, le plaisir du goût, l’harmonie entre l’être humain et les productions de la nature.

repas français

A l’étranger, l’art de vivre à la française est apprécié, recherché,  envié… Est-ce notre culture, notre patrimoine, notre gastronomie, notre climat…? C’est tout à la fois. Le modèle culinaire français, que nous  préférons nommer la « culture alimentaire française » occupe une place  certaine dans la perception qu’ont les étrangers de la France, qu’ils  qualifient comme le pays de l’art de vivre. Cet attribut repose sur des  fondements culturels bien spécifiques et très ancrés.

Une culture alimentaire bien ancrée…

Evoquer  la culture alimentaire, c’est avant tout faire référence aux produits  alimentaires français, aux régions auxquelles ils sont liés et à la relation très forte que les Français entretiennent avec eux. En France, la cuisine et l’alimentation sont une source de plaisir bien installée dans les habitudes. Élaborer un repas, jouer avec les goûts, flatter les  papilles, partager une mémoire culinaire familiale et des émotions font intrinsèquement partie de notre identité.

Le repas : un moment privilégié

Symbole  majeur de cet art de vivre, le repas reste, avec sa dimension de partage, le moment privilégié de transmission de valeurs, créateur de lien social. Les trois repas quotidiens, une composante spécifique du  modèle alimentaire français, suivent l’évolution des modes de vie : ils sont aujourd’hui plus courts, simplifiés et adaptés à la recherche de praticité. Ils reposent toujours sur la recherche du goût et la notion  d’équilibre nutritif, et restent un lieu d’éducation à la vie en société  et à l’alimentation.

Parallèlement, la cuisine festive et gastronomique, plus occasionnelle et souvent recentrée sur le week-end, s’affirme comme une pratique sociale importante tout en conservant au  repas sa dimension de convivialité. La notion de plaisir dans l’alimentation est centrale pour  les Français : cuisiner c’est donner et le repas c’est partager !

Une grande attention au choix des produits…

Les  Français prêtent une grande attention aux choix des produits, s’intéressant à leur origine, favorisant leur qualité, tant en termes organoleptiques que sanitaires, en appréciant la diversité. Richesse et  variété des saveurs sont quant à elles perçues comme des éléments  incontournables d’une cuisine de qualité et comme une garantie d’équilibre. A table, on parle de ce que l’on mange, de ce que l’on a  déjà mangé, de ce que l’on aimerait ou pas manger… un moment d’échange,  de découverte de produits et de leur histoire.

Fruit du talent  et  du savoir-faire des hommes et de la richesse des territoires, l’alimentation tient ainsi une place prépondérante dans l’art de vivre à la française.

Le repas gastronomique des Français :
une pratique sociale inscrite au patrimoine immatériel de l’UNESCO

Le  repas gastronomique des Français, un repas festif qui allie l’art du bien manger, du bien boire, et du bien être ensemble a été inscrit le 16 novembre dernier au patrimoine immatériel de l’Humanité par le 5ème comité intergouvernemental de l’Unesco.

Pourquoi cette reconnaissance ?

Le  comité a noté que la gastronomie française relève d’une « pratique sociale coutumière destinée à célébrer les moments les plus importants  de la vie des individus et des groupes ».

Le repas gastronomique des Français, élément intrinsèque de la culture  française, se définit tout d’abord comme une pratique sociale commune à tous, à laquelle les Français sont attachés et dans laquelle ils se reconnaissent. C’est également le lieu où la richesse, la créativité et  la diversité de notre gastronomie se déploie.

Une distinction commentée par quelques chefs et journalistes culinaires

A  cette occasion, les agences du réseau international de Sopexa ont demandé à plusieurs personnalités du monde gastronomique de commenter cette distinction. Ces quelques chefs et journalistes culinaires, sélectionnés pour leur contribution au rayonnement de la culture  alimentaire française à l’étranger, s’expriment sur la manière dont  notre gastronomie et nos produits sont perçus dans leur pays.

Ces éclairages très passionnés viennent conforter ce qui caractérisent  notre gastronomie et de manière plus générale l’art de vivre à la  française : convivialité, diversité, partage et plaisir de se réunir autour d’une table… Ils témoignent également de l’importance des démarches de transmission et d’éducation en France et à l’étranger, de la nécessité de démontrer l’accessibilité de nos produits  agroalimentaires.