L’alimentation équilibrée : déterminant majeur de la nutrition

25-06-2016 Programme national pour l'alimentation en France
Logo France Bon appétit

Le Ministère de l’Agriculture se mobilise sur l’amélioration de la qualité nutritionnelle des produits alimentaires.

Ce projet repose sur trois axes majeurs :

  • Interpeller les acteurs sur les enjeux nutritionnels à travers la mise en place de groupes de travail thématiques,
  • Obtenir d’eux des engagements en termes de durabilité de l’alimentation, de nutrition et de développement durable dans les accords collectifs,
  • Mesurer et évaluer les efforts réalisés avec l’Observatoire de la qualité de l’alimentation.

Une action a été initiée par le Ministère en 2012 pour favoriser la consommation de produits bruts et améliorer des produits transformés. Cette action vise à rendre plus accessible les produits bruts, en particulier les fruits et légumes frais en analysant les enjeux et déterminants de la consommation de ces denrées, à travers une expertise scientifique collective, qui débouche sur des projets pilotes, conçus par un pôle de l’ensemble de ces acteurs (pouvoirs publics, consommateurs et professionnels) et sélectionnés pour répondre aux attentes nationales.
Des actions concrètes ont été mises en place pour l’accessibilité des fruits et légumes : la réhabilitation de l’image des légumes auprès des populations défavorisées, la corbeille de fruits à l’hôpital, un fruit pour la récré…

 

PNA, Programme National pour l’Alimentation

Le Programme National pour l’Alimentation (PNA) répond à des problématiques nationales telles que maintenir des traditions culinaires et des liens sociaux, permettre l’accès à une nourriture de qualité, garantir la sécurité des aliments et la santé publique, préserver le modèle agricole français… 4 axes qui composent le PNA et traduits en actions publiques d’envergure nationale :

  • L’aliment (origine, composition, salubrité, accessibilité)
  • Le consommateur (éducation, information, comportements alimentaires)
  • Les acteurs du secteur alimentaire (offre, conditions de production, recherche, compétitivité)
  • La culture et le patrimoine alimentaire

 

Programme National Nutrition Santé (PNNS)
2011-2015 :

Lancé en 2011 au niveau national, ce plan de santé publique tend à améliorer l’état de santé de la population grâce à la nutrition, déterminant majeur. Selon le PNNS, c’est l’équilibre entre les apports liés à l’alimentation et les dépenses occasionnées par l’activité physique qui constituent la nutrition. Cela débouche sur des recommandations fiables et scientifiquement validées qui aideront la population et les professionnels du secteur agroalimentaire à décrypter les informations parfois contradictoires sur la nutrition.

  • Dans le domaine de la nutrition, ces objectifs quantifiés, ont été regroupés selon quatre axes :
  • Réduire l’obésité et le surpoids dans la population
  • Augmenter l’activité physique et diminuer la sédentarité à tous les âges
  • Améliorer les pratiques alimentaires et les apports nutritionnels, notamment chez les populations à risque
  • Réduire la prévalence des pathologies nutritionnelles (dénutrition, Troubles du comportement alimentaire)