Les petits producteurs de champagne gagnent en reconnaissance

14-12-2016 Champagne français, boissons de France
Logo France Bon appétit

Les fêtes de fin d’année approchent et sont l’occasion de trinquer… au champagne. Si les grandes maisons champenoises connaissent le succès, il existe aussi des plus petits producteurs. Le goût de leur vin est tout aussi bon et le savoir-faire au cœur de leur philosophie.

 

champagne toast

Les vignerons indépendants se rassemblent pour être plus forts

Acteurs les plus visibles du succès du champagne à travers le monde, les grandes maisons de champagne ne sont pas seules à valoriser l’AOC Champagne. De plus en plus de petits producteurs de champagne se font connaître. La tendance actuelle chez les vignerons est à vinifier de manière croissante les productions, et cela afin de valoriser le terroir. Ce champagne de vigneron est principalement acheté en France et la raison en est économique.

« En fonction des évolutions du marché, ils peuvent vendre plus de leur champagne ou vendent plus de raisin. Là où les maisons de Champagne excellent dans la définition et la perpétuation d’un style de vin, le vigneron révèle un terroir », explique Sébastien Goulard, Œnologue conseil et directeur de labo à l’Institut Œnologique de Champagne.

Il travaille au quotidien auprès des vignerons champenois afin de les accompagner au cours de leurs vinifications. Pour ce fils et frère de vignerons, il y a une évolution depuis 10 ans chez les plus petits producteurs. Il dresse un double constat : « Compte tenu des contraintes administratives, de la chute du marché français et de la demande de raisin (et donc de la hausse du prix du kg raisin), beaucoup de vignerons se découragent et vendent toute leur production aux négoces », explique Sébastien Goulard, ajoutant :

« Cependant, une nouvelle vague de vignerons, branchés sur les réseaux sociaux, s’exportent de plus en plus. La quantité diminue, mais la valeur ajoutée augmente. Les vins sont de plus en plus pointus (élevage en barrique, parcellaire, mono-cépage). Ce sont des vins a parti-pris, avec une réelle typicité. »

Et il constate que ces vins s’exportent de plus en plus sur des marchés déjà connaisseurs de champagne comme le Royaume-Uni, le Japon et les États-Unis. Cette jeune génération n’hésite pas à se rassembler en coopératives pour mutualiser les moyens mécaniques et la main d’œuvre afin de diminuer les coûts.

« Pour cette génération de jeunes producteurs, produire du vin est l’aboutissement de leur travail. », conclut l’œnologue conseil.

Une offre de champagne au bon rapport qualité-prix

Ce dynamisme et cette volonté de valoriser le terroir s’accompagne aussi d’une volonté de rendre le champagne plus populaire en France, notamment par une politique de coûts raisonnables. Trois jeunes entrepreneurs ont voulu traduire en acte cette volonté de rendre le champagne plus accessible. Ils ont créé le site Champagne terroir avec le leitmotiv suivant : «  Et si, l’envie nous prenait de savourer un champagne issu des terres françaises les plus nobles, et ce, sans se ruiner ? ».

champagne_terroir

Crédits photos : Champagne Terroir

Cette cave en ligne sélectionne les meilleurs crus de champagne de vignerons indépendants. « La plupart des champagnes sont vendus sous des marques de distributeurs ou d’industriels, cependant, il existe beaucoup de vignerons indépendants qui produisent des champagnes excellents, à des prix très abordables. Il faut juste savoir comment les trouver ! », déclare Emilien Marchal, l’un des fondateurs de Champagne Terroir. Il existe de nombreuses initiatives de ce genre, mais le meilleur moyen reste peut-être d’aller directement chez le producteur.  L’occasion de faire une balade dans une bien belle région.

Champagne français, boissons de France
Champagne français, boissons de France

Quelques données chiffrées sur la bonne santé du Champagne

Les chiffres de 2015, année historique pour le vin de Champagne, montrent la bonne santé d’un secteur florissant. Ce ne sont pas moins de 312 531 444 bouteilles qui ont été expédiées, dont 161 822 697 bouteilles en France, et le reste dans 190 pays, soit 48% des ventes à l’export. En 2015, une fois de plus, c’est le Royaume-Uni qui est le premier marché à l’export. Il représente 42,6% de ses expéditions en volume. D’après les chiffres du Comité Interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC), les Etats-Unis est le deuxième pays qui en 2015 a importé le plus de Champagne, et viennent ensuite dans l’ordre l’Allemagne (11,9 millions de bouteilles), le Japon avec (11,8), la Belgique (9,2) et l’Australie (8,1). Des chiffres montrent toute l’importance de ce secteur pour la France. Vous l’aurez compris, la période des fêtes de fin d’année est donc primordiale pour les 15 800 vignerons et les 150 coopératives que représente la filière.