Le muguet du 1er mai : une tradition bien ancrée

28-04-2017 Le muguet français, signification et usages dans la gastronomie française
Logo France Bon appétit

En France, le 1er mai est un jour férié car c’est la fête du travail. C’est aussi ce jour que des milliers de brins de muguets sont vendus en guise de porte-bonheur. Explications.

muguet 2

Une tradition qui se perpétue

Chaque 1er mai, dans les villes et villages de France, sur les marchés, dans la rue et chez les fleuristes, vous verrez des clochettes de muguet partout. Il est impossible de passer à côté. La fleur est généralement vendue par brins de trois ou quatre ou dans des petits pots, pour la conserver plus longtemps. C’est le seul jour de l’année où les commerces à la sauvette sont autorisés.  N’importe qui peut, en effet, vendre son brin, sans payer de taxes ni d’impôts, à condition toutefois de ne vendre que du muguet sauvage au brin et non en bouquet. Mais alors que signifie cette tradition française toujours bien ancrée dans les mœurs ?

Le muguet fleurit à l’arrivée du printemps et symbolise la fin de l’hiver. Il est depuis longtemps une plante idéale pour célébrer la nouvelle saison, les beaux jours qui reviennent et pour attirer les bonnes grâces pour de futures bonnes récoltes. Aujourd’hui, lorsque l’on offre du muguet à quelqu’un, c’est pour lui souhaiter beaucoup de bonheur.

Une culture principalement nantaise

Les maraîchers nantais produisent 80% de la production totale, le reste étant produit dans la région bordelaise. Toutes les deux bénéficient d’un climat tempéré qui correspond à la croissance du muguet, avec des températures douces en hiver et une forte humidité. Pour cueillir, trier et conditionner ces quelque 75 millions de brins français, les maraîchers font appel à des emplois saisonniers. En Loire-Atlantique, 7 000 étudiants, retraités et travailleurs occasionnels, sont embauchés à partir de mi-avril. Le brin revendu 1,50 € est en général négocié trois fois moins cher au marché de Rungis, qui reçoit la fleur à clochettes blanches en botte ou en pot.

muguet 3

Le muguet de 2017

Cette année, le muguet a été récolté une semaine avant la période habituelle à cause du manque d’eau. Il a donc fallu le conserver dans d’immenses chambres froides pour qu’il se présente sous son meilleur aspect. Résultat, malgré cet imprévu, la qualité du millésime 2017 s’annonce « excellente avec une bonne longueur de tige, des clochettes bien blanches et une très bonne odeur » , nous dit-on à la Fédération des Maraîchers Nantais. Si la vente du muguet est importante économiquement pour les maraîchers, elle l’est aussi pour les fleuristes et enseignes de jardinerie. « Le muguet reste une tradition importante et un moment important commercialement pour nous », témoigne Béatrice Jouy, responsable du magasin Jardiland, à Châteaubriant (44).

« On le reçoit seulement quelques jours avant le 1er Mai et il part aussi vite qu’il n’est arrivé. Cette année il est particulièrement fleuri.», se réjouit-elle.

Un marché ponctuel rémunérateur

Les ventes de muguet ont rapporté 23,6 millions d’euros en 2015 (les chiffres de 2016 ne sont pas encore connus), selon une étude du cabinet TNS Sofres pour Val’hor et FranceAgriMer. Le muguet a représenté 95% des volumes d’achats de végétaux d’ornement le 1er Mai 2015. Il est majoritairement destiné à être offert (92%) même si 8% des clients l’achètent pour eux-mêmes. Le circuit le plus important dans l’achat de végétaux a été la grande distribution (31 % de parts de marché valeur), suivi par les fleuristes (29%), selon l’étude.

Le saviez-vous ?

  • Si vous offrez un brin comportant 13 clochettes, vous adresserez au destinataire des vœux de félicité éternelle.
  • Les noces de muguet symbolisent les 13 ans de mariage.