Grand Est : une région aux spécificités pleines de générosité

31-05-2017 La gastronomie du grand est français, cuisine de France
Logo France Bon appétit

La nouvelle région Grand Est regroupant l’ancienne Champagne-Ardennes, la Lorraine et l’Alsace regorge de plaisirs gustatifs diversifiés, mais aussi de vins délicieux.

Introduction aux goûts du Grand Est…

 

La gastronomie du Grand Est se caractérise par un attrait tout particulier pour la viande de porc, et les fruits et légumes régionaux, bases de l’alimentation de cette région. On retrouve par exemple le lardon dans la quiche lorraine, et le cochon est aussi présent dans les fameuses knack et wurst alsaciennes. Les tartes aux mirabelles ou aux quetsches sont typiques de l’ancienne région Lorraine. La Champagne-Ardenne offre aussi de nombreuses spécialités régionales : le jambon de Reims à base d’épaule de porc assaisonnée au champagne, les noix de jambon des Ardennes ou encore les pieds de porc de Sainte-Menehould. A Rethel, la dégustation du boudin blanc, cuisiné à la Richelieu, en croûte dorée au four et truffé, est incontournable. A Troyes, la reine, c’est l’andouillette.

Côté vin, les crus alsaciens et le champagne sont les vitrines de la région. Le second est connu dans le monde entier, quand le premier gagne chaque année des parts de marché à l’export notamment grâce à des produits de qualité comme le crémant d’Alsace, le gewurztraminer ou encore le riesling ou le tokay pinot gris.

 

 

Deux plats incontournables

 

La Flammekueche

C’est la cousine alsacienne de la quiche lorraine, que l’on francise en tarte flambée. Elle est un incontournable de la cuisine alsacienne et par extension de la cuisine française. Elle est depuis toujours composée d’une pâte à pain rectangulaire recouverte de Bibeleskäse (fromage blanc) et/ou de crème et garnie de lardons, d’oignons puis cuite au four.

Le saviez-vous ? La plus pure tradition de dégustation de ce mets veut que l’on mette une « flamma » au centre de la table, et qu’on en mange jusqu’à satiété, avec les mains, et pas avec les couverts. Dans certains restaurants traditionnels, tant que l’assiette est vide, on ressert les clients. Il faut se manifester pour arrêter le festin.

flammekueche

 

La Quiche Lorraine

C’est une spécialité datant du XVIe siècle. Elle est composée d’une pâte brisée, d’œuf, de lait, de beurre, de crème fraîche et de poitrine de porc fumée. Le débat demeure sur la présence de fromage dans la recette initiale, mais une chose est certaine, il n’y avait pas de viande dans les premières moutures. Elle est traditionnellement accompagnée d’une salade verte. Un pinot gris ou une bonne bière s’associe parfaitement à la dégustation de ce mets.

Le saviez-vous ? Son nom est tiré du patois lorrain “Küchen”, qui signifie tarte ou gâteau.

quiche lorraine close up

 

Une contribution à la vaste famille des fromages français

 

Le Chaource (AOC) qui est un fromage au lait de vache à pâte molle et à croûte fleurie de fines moisissures blanches.

Le Langres (AOC), en forme de cylindre, est un fromage au lait de vache entier à pâte molle et crémeuse.

 

Le sucré n’est pas laissé pour compte

 

Le Kouglof

Il s’agit d’une brioche à pâte levée, dont l’apparence est caractéristique en raison de son moule, qui lui donne une forme haute, cannelée et creusée en son milieu. Le Kouglof peut être sucré, avec des raisins secs imbibés de rhum ou de kirsch et des amandes, ou salé, avec des lardons et des noix. Spécialité de fête il est plutôt dégusté, de nos jours, au petit-déjeuner en version sucrée, et à l’apéritif dans sa version salée.

Kouglof

 

Le fruit phare de la région, la mirabelle

Implantée depuis cinq siècles en France, la mirabelle s’est rapidement développée dans l’est de la France. Sa production est labellisée et garantit aujourd’hui la qualité et la saveur du petit fruit doré. Disponible sur les étals dès la mi-août, la mirabelle se prête à toutes sortes de déclinaisons salées et sucrées, toujours gourmandes.

Mirabellier

 

Une région aux vins de grande notoriété

 

Champagne

Dans les terres crayeuses sont élevés les somptueux Champagne, entre les villes de Reims, Épernay et de Châlons en Champagne : plus de 33 000 hectares de vignes pour 268 millions de bouteilles produites tous les ans. Le biscuit rose de Reims, qui accompagne le fameux breuvage, vient de l’idée d’un boulanger au XVII siècle, qui voulant profiter de la chaleur de son four à pain, a fait cuire deux fois sa pâtisserie : après avoir subi une première cuisson, elle était laissée dans le four à pain où elle finissait de sécher, d’où le nom de biscuit (bis-cuit), c’est-à-dire cuit deux fois. Il se trempe traditionnellement dans un champagne demi-sec.

champagne

 

Gewurztraminer

C’est le vin symbole de l’Alsace viticole, impossible de le confondre avec un autre cépage, avec ses grappes de raisin rose. Plant noble, il se prête idéalement aux vendanges tardives pour offrir des vins blancs équilibrés. Son goût est apprécié dans le monde entier grâce à une progression des ventes à l’export dans de nombreux pays, et particulièrement dans les pays du nord de l’Europe (Pays-Bas, Suède, Danemark, Finlande.)

Gewurztraminer raisins

Gewurztraminer raisins

De beaux produits et de belles recettes qui donnent de l’inspiration.