Menu d’Ile de France : de la fourche à la fourchette

11-10-2017
Logo France Bon appétit

Le territoire englobant la capitale française propose des produits de qualité et une cuisine qui s’en inspire.

 

Il est vrai que de prime à bord, quand il s’agit d’évoquer la région Ile de France, les premières pensées vont vers Paris, ses monuments, et sa grande couronne urbaine. Il est rare de l’associer à l’agriculture, et pourtant, 50% des terres franciliennes sont des surfaces agricoles, principalement céréalières (60%). Il y a en tout quatre grandes filières en Ile de France. Liée au territoire agricole, il y a la filière blé, farine, pain, biscuit, pâtisserie. « On va de la fourche à la fourchette sur cette filière », introduit Catherine Le Dantec, déléguée générale chez Aria (Associations Régionales des Industries Agroalimentaires) Ile-de-France. Ensuite, il y a le secteur de l’épicerie salée et sucrée qui est composée des condiments, des confitures, confiseries, chocolats, et bonbons. La filière boisson est aussi très représentée avec une diversité de produits, des soft drinks, des jus de fruit, des bières, du cidre et quelques alcools typiques comme le Grand Marnier, qui est né en Ile de France ou encore le noyau de Poissy, une des plus anciennes liqueurs du pays. « Il y a une grande dynamique d’innovation sur les boissons en Ile-de-France. C’est un secteur qui compte beaucoup et qui a de belles perspectives d’avenir. », complète Madame Le Dantec. Enfin, la quatrième filière est celle dites des produits traiteur, pour les produits carnés et pour les produits de la mer. « Historiquement les poissons pêchés dans les eaux de France et d’Europe étaient transformés dans la région pour satisfaire le marché francilien. Il y a notamment un vrai savoir-faire sur le saumon fumé», précise Catherine Le Dantec. Pour la viande, citons deux produits emblématiques, le saucisson de Paris et le véritable jambon de Paris, un produit qui s’exporte très bien.

 

Les produits phare de la région

 

Crédit photo : Thesupermat

Crédit photo : Thesupermat

Revenons ici sur les produits qui font l’identité de la région Ile-de-France. Le jambon de Paris, évoqué à l’instant est un produit qui a gardé toute sa tradition et son savoir-faire. De nombreux artisans le confectionnent avec les méthodes d’antan. La société Doumbea, propriété de la famille Leguel réalise des jambons dans la plus pure tradition gastronomique française. L’unicité et l’excellence de leurs produits leur ont ouvert l’accès aux plus grandes tables, dont celles des chefs Alain Ducasse ou Yannick Alléno. Ils sont également recommandés par le boucher star de Paris Hugo Desnoyer. La moutarde est un condiment qui fait la réputation de la ville de Meaux, au même titre que son Brie, un fromage à pâte molle que l’on produit également à Melun, Montereau, Nangis ou encore Provins. Enfin, il y a les boissons dont la plus fameuse est le Grand Marnier, une liqueur à base de cognac et d’oranges amères qui est née à Neauphle-le-Château, dans les Yvelines. En France, le Grand Marnier est historiquement connu pour son usage en gastronomie (notamment pour les crêpes Suzette), mais se consomme aussi en cocktails. Aujourd’hui, la liqueur Grand Marnier est exportée à plus de 90 %, particulièrement aux États-Unis où elle se consomme dans des cocktails réputés, telle la Grand Margarita.

 

Au menu : du cresson et un Paris-Brest

 

Cresson

 

L’Ile-de-France est la région Numéro 1 de la production de cresson. Présente toute l’année sur les étals, cette exquise petite salade accompagne et sublime des recettes salées. Et pour ne rien gâcher, le cresson est riche en vitamines et minéraux. Dans un menu, il peut être servi en tourte, quiche ou même en pesto. Cette belle salade d’exception, aux petites feuilles vertes, possède en bouche une saveur fine et légèrement poivrée. Sa texture fondante et croquante peut très bien accompagner un brie de Meaux avec un peu d’huile d’olive.

En dessert, nous vous proposons de découvrir une pâtisserie que les Français apprécient beaucoup : le Paris-Brest. En forme de couronne, il est composé d’une pâte à choux fourrée d’une crème mousseline pralinée, garnie d’amandes effilées. C’est un pâtissier, Louis Durand, inspiré par une course cycliste n’existant plus, entre Paris et Brest, qui est à l’origine du gâteau. La forme de la pâtisserie est d’ailleurs censée représenter une roue de bicyclette. Il est toujours possible de déguster la pâtisserie dans l’endroit où il est né, c’est à Maison Lafitte, dans les Yvelines, chez la maison Durand. Bon appétit !

 

Paris-Brest

 

Et pour déguster de la cuisine Made in Ile-de-France, nous vous recommandons les restaurants du chef Yannick Alléno, originaire de la région, que vous pouvez retrouver sur son site Internet.