Bourgoin Cognac : le cognac en toute simplicité

18-12-2017 Bourgoin Cognac gammes
Logo France Bon appétit

 

L’entreprise Bourgoin Cognac fondée par Frédéric et Maëlys Bourgoin déconstruit l’idée que l’on se fait de cette eau-de-vie so french.

 

Zoom sur une filière en plein boom

Vignes

L’eau-de-vie française connaît un succès incroyable à l’étranger puisque 98 % de sa production s’en va vers 160 pays dans le monde. Martell, Courvoisier, Louis Royer, Meukow, Rémy Martin, Camus, etc., si la filière arbore un succès qu’elle n’avait plus connu depuis 30 ans, c’est sans doute grâce à ces grandes maisons de négoce. Mais pas que. De nombreuses marques à l’appétit grandissant participent aussi à faire du cognac l’un des produits « Made in France » les plus appréciés à l’international.

 

Donner une autre image du cognac

Gammes Bourgoin Cognac

Gammes de produits Bourgoin Cognac

C’est le cas de Bourgoin Cognac, une entreprise familiale dont Frédéric Bourgoin, vigneron sur la commune de Saint-Saturnin (Charente), est le fondateur et propriétaire. Le jeune homme, adepte de la biodynamie et du goût a un leitmotiv : donner une autre image du cognac afin de mieux le faire redécouvrir aux consommateurs. Frédéric Bourgoin connaît bien le cognac puisque sa famille a travaillé pour les plus grandes maisons de négoce, dont certaines citées plus haut, depuis 1930. Aujourd’hui, le domaine familial s’étend sur les crus premiers bois, petite champagne et fins bois. Cet appui historique a certainement permis à Frédéric Bourgoin de lancer sa marque de cognac avec la conviction que cette eau-de-vie, chère à tout une région, pouvait se renouveler, se muer, autant dans sa conception, dans sa réalisation, que dans sa communication. C’est à ce moment que Maëlys sort du chapeau. «  On avait le cognac, mais pas la bouteille », explique-t-elle.

 

Un frère et une sœur : la patte Bourgoin

Bourgoin Cognac Famille

Famille Bourgoin, père, mère et fils producteurs de Cognac

Sa petite sœur, âgée de 28 ans, va le suivre dans cette folle aventure. Après avoir tous les deux fait leurs armes dans les vignobles quand ils étaient petits, ils ont ensuite fait des études en lien avec le marketing et la viticulture. Des expériences dans des grandes maisons de spiritueux les ont amené à décider quelle serait leur voie. La création du blog de Frédéric, vecteur de voyages à travers les continents et les vignobles, allant de découverte en découverte, a permis de saisir l’importance de deux choses : produire de la façon la plus naturelle possible pour exprimer au mieux le terroir et donc ne pas avoir recours aux assemblages. Une révolution douce. « On travaille que sur un millésime. Par exemple, sur nos cognacs de dégustation, c’est l’année 1994, des cognacs qui ont 23 ans d’âge. », précise Maëlys, vigneronne inspirée et alchimiste en cavale, comme le révèle la signature de ses courriels. La griffe Bourgoin est partout, mélange de simplicité dans le rapport humain, et emprunt d’une exigence et d’un style dans la recherche du goût parfait. Ici, on travaille en brut de fût, et on donne de l’importance aux métiers de la filière. Le tonnelier fait partie intégrante de la réussite du liquide final. Il crée le bon format, comme cette microbarrique de 10 litres qui permet d’affiner le cognac. « Elle va adoucir le cognac, le rendre beaucoup plus suave, plus facile d’accès parce que moins de chaleur en bouche.C’est quelque chose qui est souvent reproché au cognac. », précise Maëlys Bourgoin.

 

Et la magie opéra

Barriques Bourgoin Cognac

Barriques de Bourgoin Cognac

Faire du cognac est une chose, mais tenter de le rendre bon sans additifs en est une autre. Cette philosophie défendue par Bourgoin Cognac s’explique par la volonté de donner un autre goût et une autre utilité au cognac. « En sortie de barrique, notre cognac est non filtré, pas de caramel ajouté, pas de sucre non plus, ni de boisés. On est vraiment au plus proche du terroir.  On a fait un cognac qui nous plaît à nous. Sincère, authentique, vrai, un cognac de vignerons, naturel, avec le goût du millésime et la vision d’une famille de vignerons qui transmet sa passion. ». Et la recette semble marcher.

 

Consommer le cognac différemment et simplement

Bourgoin Cognac

Cognac Bourgoin et huitres

« On commence à être référencé dans les restaurants gastronomiques », précise Maëlys. Cela prouve que le cognac de dégustation a de l’avenir auprès de cette clientèle, mais ce n’est pas la seule que les Bourgoin veulent convaincre. « L’objectif est de montrer aux consommateurs que le cognac peut aussi être consommé à l’apéritif, en digestif. ». Et dans une bouteille au format flacon d’apothicaire, aurait-on envie d’ajouter. Pour cela, l’entreprise travaille avec des bars à cocktails et des restaurants dans le but d’imaginer des accords mets et cognac. « Avec du chocolat, du caviar, avec des plateaux de fromage. ». Deux cognacs ont été élaborés spécialement pour les cocktails. Le Fine Pale a deux ans d’âge, brut de fut, 62,5 degrés, un cognac fait pour les mixologues. Avec le Fine Pale, il est possible de réaliser une Fine à l’eau, un cocktail qui se consommait beaucoup en France avant la seconde guerre mondiale, et qui revient dans les bars à cocktail. Le Verseau, un millésime de 2012 a aussi été pensé pour les barmans. Ce cognac de 5 ans d’âge, avec de la lie de vin, exprimera son côté très aromatique. Pour le déguster : « Moi je le déguste avec des amis, dans un verre simple. Il n’y a pas besoin de verre adapté comme certains le pensent. », précise Maëlys. Allez, on déshabille les clichés sur le cognac, et on goûte un peu de ce liquide de prestige, à consommer avec modération bien sûr.

 

Les adresses pour bien manger et boire du Bourgoin Cognac :

Le Mordant : 61 Rue de Chabrol, 75010 Paris : Facebook – Y aller

A Noste : 6bis Rue du 4 Septembre, 75002 Paris : Site web – Y aller

 

Les adresses pour boire un cocktail au Bourgoin Cognac :

Lulu White : 12 Rue Frochot, 75009 Paris : Site web – Y aller

Sherry Butt :  20 Rue Beautreillis, 75004 Paris : Site – Y aller

 

Et à l’étranger :

Le Joyeux Bordel : 147 Curtain Rd, Londres : Site – Y aller

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.