Foie gras, Chapon, fruits de mer, bûche : le menu français des fêtes

24-12-2017 Menu français de Noël
Logo France Bon appétit

Si les habitudes des Français évoluent, chaque année lors des périodes de fin d’année le menu français des fêtes reste le même. Voici de quoi il est constitué.

 

Foie gras : le plat préféré des Français

Menu de Noël Foie gras

Tranche de foie gras sur tartine de pain

Cette année, pour les repas célébrant la fin d’année, il y a de fortes chances que l’on retrouve du foie gras sur les tables et dans les assiettes puisque c’est le plat préféré de six Français sur dix selon un sondage BVA-Presse régionale-Foncia. Le foie gras est dégusté le plus simplement du monde, sur un morceau de pain frais ou grillé. A la différence d’un pâté il ne faut surtout pas le beurrer pour garder tout son goût en bouche. Certains ajoutent de la confiture de figue ou du confit d’oignons. Le foie gras du Sud Ouest est traditionnellement accompagné d’un verre de pétillant, le plus souvent du Champagne ou du Crémant. Il arrive aussi que le foie gras fasse partie intégrante d’une assiette en guise d’entrée. Il est alors accompagné d’une tranche de saumon, de salade, voire de Tarama.

 

Un plateau de fruits de mer unique dans l’année

Plateau de fruits de mer menu de Noël

Plateau de fruits de mer présenté sur une table

La période où les Français consomment le plus de fruits de mer est celle des fêtes de fin d’année. Si certains préfèrent acheter leur douzaine d’huîtres, et d’autres leur portion de langoustine, il est plus courant de voir l’hôte apporter sur la table un grand plateau de fruits de mer. Dessus, on y retrouve des langoustines, des crevettes, des bulots, des huîtres, du crabe, ou encore de la langouste. Plus rarement, il arrive de trouver des palourdes, praires, ou amandes de mer. Le plateau de fruits de mer s’accorde avec un vin blanc et sec. Un vin d’Alsace ou un Muscadet du vignoble nantais passeront très bien.

 

Le Chapon : le roi des volailles

Chapon de Noël

Chapon du Menu de Noël

Le Chapon est ni plus ni moins qu’un poulet, mais pas n’importe lequel. La Rolls Royce du poulet, l’élite de la volaille. Pour mériter ces superlatifs, le Chapon a vécu un traitement particulier fait de patience et de finesse. Jusqu’à un peu plus de deux mois, rien ne distingue cette future star emplumée d’un autre poulet, d’un futur coq ou d’une future poule. 63 jours après la sortie de la coquille, il va être castré pour devenir plus gras, plus tendre, plus gros. Cette opération bien spécifique s’appelle le chaponnage. D’où son nom. Le Chapon de Bresse pèse au moins 3 kg et il est obligatoirement âgé d’au moins huit mois, dont sept passés en plein-air. Il est traditionnellement accompagné de marrons, pommes dauphines et de fagots de haricots verts. L’accord se portera sur un rouge charpenté comme un Gigondas, un Chinon rouge ou encore un Châteauneuf du Pape. Précisons que beaucoup de Français profitent de cette période des fêtes pour expérimenter de nouvelles viandes. Dans ce contexte, le cerf, le sanglier, la biche, l’autruche sont des viandes qui sont dégustées pour les fêtes.

 

La diversité du plateau de fromage

Plateau de fromage pour le menu de Noël

Plateau de fromage pour le menu de Noël

C’est un fait, la France est LE pays du fromage. En 2015, le Centre national interprofessionnel de l’économie laitière en a répertorié 1 200 et le Guide 2015 des fromages au lait cru publié par le magazine Profession fromager, pas moins de 1 800 produits. C’est dire l’importance du fromage en France. Nous n’allons pas ici faire un choix de fromage, mais sachez que quel que soit l’endroit où vous vous trouverez en France, il y aura un fromage à goûter. Au lait de vache, brebis, ou chèvre vous n’aurez que l’embarras du choix. Le plateau de fromage est parfois accompagné de raisin et surtout d’un bon vin. Le Sancerre, le Bourgogne Aligoté ou le Chablis sont à privilégier pour faire face à la diversité du plateau entre pâtes molles ou pâtes dures.

 

L’incontournable bûche

Bûche de Noël 2017 au chocolat et à la fraise

Bûche de Noël roulée au chocolat et aux fraises

Pourquoi une bûche ? La coutume voulait que, la veille de Noël, on aille chercher une énorme bûche de bois, appelée bûche de Noël, et qu’on la rapporte à la maison en grande pompe. Elle était allumée de façon rituelle pour souhaiter un bon noël. Avec l’arrivée de l’électricité, les Français ont progressivement préféré le chauffage au poêle, mais la tradition de la bûche est restée. Elle est dégustée glacée, ou en gâteau, avec des décorations naturelles ou dans des formes diverses. C’est l’occasion de sortir une vieille bouteille conservée en cave, un vin moelleux ou un nouveau pétillant. Chacun fera son accord pourvu qu’il y ait le bonheur du partage.