WINE TRADE MONITOR 2018 : les vins Français restent les champions à l’international

05-10-2018 Dossier sur le vin
Logo France Bon appétit

Franceagroalimentaire.com vous livre une synthèse des résultats du WINE TRADE MONITOR 2018, une enquête dédiée au marché international du vin (hors spiritueux et vins supérieurs à 16°).  L’agence de communication SOPEXA a interrogé 781 importateurs, grossistes et distributeurs de 6 pays (Belgique, Canada, Etats-Unis, Japon, Chine, Hong Kong). Les résultats donnent la tendance sur ces marchés pour les deux années à venir, pour les vins de toutes origines. Mais qu’en est-il pour les vins français ? Comment les opérateurs de ces pays perçoivent-ils leur évolution ? Comment ceux-ci performent-ils en termes d’image et de vente ? Concentrons-nous sur les vins d’origine française.

 

La France : 1ere place des vins référencés à l’étranger

 

Le premier enseignement de cette étude, c’est que les vins français restent à la 1ère place des vins référencés à la vente à l’étranger, devant les vins italiens et espagnols. La France, référencée par 92% des professionnels, reste l’origine la plus souvent présente dans le portefeuille des opérateurs, devant l’Italie (76%) et l’Espagne (71%). Ce trio de tête est suivi du Chili, de l’Australie et des Etats-Unis. Malgré le fait que les places sont chères pour figurer dans la gamme des vins commercialisés sur les différents marchés, les vins français restent incontournables. La performance des vins français est d’autant plus remarquable en Chine que l’offre des opérateurs est la plus réduite. Il n’y a en moyenne que 4,8 origines (pays) au sein de leur portefeuille contre 10,3 aux Etats-Unis. La France se positionne en première position dans les prévisions de vente 2018-2019 d’un professionnel sur deux, avec une forte présence aux Etats-Unis, à Hong-Kong et en Belgique. Notons aussi l’évolution des vins italiens. Pour 41% des opérateurs, ces derniers seront parmi les origines dont les ventes progresseront le plus. Ce sera particulièrement le cas au Canada, en Belgique et en Chine.

Dossier sur le vin français

Les vins français restent à la 1ère place des vins référencés à la vente étrangère

La France, pays du vin par excellence

 

L’autre bonne nouvelle de cette étude, c’est que l’image des vins français à l’étranger reste positive. En effet, tous pays confondus, 64% des répondants jugent les vins français comme les plus performants. La perception de ces derniers reste très favorable sur de nombreux critères d’image, parmi lesquels : « vins pour les grandes occasions », « campagnes de communications de marques / actions de promotion collectives » ou encore sur la « prise en compte du développement durable » et « capacité d’adaptation aux attentes des consommateurs ». Les vins français savent s’adapter aux spécificités de chaque marché, et ils devront continuer dans ce sens pour répondre aux changements futurs. Celui du développement des packagings connectés par exemple. Si l’Amérique du Nord et la Belgique sont dubitatives concernant cette innovation, les professionnels asiatiques considèrent les packagings et étiquettes connectés comme un moyen de communiquer avec le consommateur final. « En Chine, les étiquettes connectées permettent désormais aux consommateurs d’obtenir des informations sur l’origine du produit, des conseils sur la manière de le déguster mais également des indications sur où l’acheter et, bien sûr, la possibilité de le faire en ligne. D’un point de vue logistique, cela permet également une traçabilité, du vigneron jusqu’au consommateur final. », explique Augustin Missoffe, directeur de Sopexa Chine. Voilà un beau défi pour les vins français.

Dossier sur le vin

L’image des vins français à l’étranger reste positive

Les régions françaises leaders pour le vin rouge et le rosé

 

Les régions françaises trustent les premières places pour ce qui est de l’évolution des ventes de vin rouge et rosé. En effet, les quatre régions les plus prometteuses pour le vin rouge sont françaises : Bordeaux est en tête, surtout en Asie, et le Languedoc domine nettement en Belgique, que ce soit pour le rouge, le blanc ou le rosé. Suivent ensuite les Côtes du Rhône et les vins de Bourgogne. Le rosé français a la cote lui aussi. En effet, 63% des opérateurs citent la Provence-Corse dans leur top 3 des ventes de rosé à venir. Les rosés du Languedoc suivent de près. Enfin, pour les blancs, remarquons que ceux de Loire ont conquis les Américains où un opérateur sur trois les place en tête de ses prospectives de ventes de vin blanc.