La moule française star des fêtes de l’été

14-08-2018 Les moules sautées
Logo France Bon appétit

Chaque été de nombreuses communes côtières organisent des festivités et repas pour célébrer la moule.

 

Passer un été le long des côtes françaises est une expérience enrichissante pour comprendre comment les Français vivent leurs vacances. Chaque année, ils sont des milliers à se rendre le long de la mer du Nord, de la Manche, de l’Océan Atlantique ou de la Méditerranée pour apprécier les loisirs et les plages des cités balnéaires. Parmi les raisons pour lesquelles les Français (et un nombre croissant d’Européens : Belges, Hollandais, Allemands, Suédois, Danois, etc.) aiment se rendre en bord de mer, il y a l’animation qui y réside, la côte étant parsemée d’événements en tout genre. Il y a les festivités du 14 juillet pour la fête nationale, celles du 15 août, et les différentes fêtes, dont celles de la sardine, du thon, des huîtres et de la moule. Cette dernière existe depuis plus de trente ans dans de nombreuses communes du littoral et s’est imposée au fil des ans comme l’événement incontournable d’un été réussi. C’est aujourd’hui devenu un rendez-vous festif qui rassemble des milliers de personnes.

 

La fête de la moule : c’est quoi ?

 

Pour faire court, il faut imaginer que des dizaines de communes du littoral français organisent durant une soirée, un week-end, parfois deux, une fête dont la moule est le trait d’union. Au programme, il est possible de déguster le mollusque sur le bout des doigts, mais surtout il y a d’immenses banquets organisés par les associations locales qui proposent un menu avec des moules, évidemment. Les Français en raffolent, surtout pendant leurs vacances. Ce n’est pas tout. Avant, pendant et après le repas de nombreuses animations sont mises en place. Il y a des concerts, des représentations de danse (samba, danse bretonne, salsa, etc.), des jeux pour les enfants et même des parades, comme c’est le cas à Wimereux, près de Boulogne-sur-Mer, dans le nord de la France où chaque année on décide d’un thème pour la parade de la fête de la moule. Dans le Sud, du côté de Carro, près de Martigues, la ville propose un tournoi de la fameuse pétanque avec évidemment un petit verre de pastis jamais très loin (à consommer avec modération).

Les moules

Un menu avec des moules

 

Les moules-frites : le plat qui rassemble

 

Durant cette grande fête qui se déroule en juillet ou en août selon les villes côtières, certaines en organisent même sur chaque mois (Tharon-plage en Vendée), la moule est mise à l’honneur à travers diverses préparations dont la plus connue est le plat de moules-frites. Cette spécialité venue du nord de la France, consistant à manger des moules chaudes avec des frites faites maison, c’est à dire des pommes de terre coupées au couteau, est adaptée à la sauce locale. La plus populaire des recettes est connue sous le nom de moules marinières. Les moules vont tremper dans un mélange constitué d’un peu de beurre demi-sel, du vin blanc, de l’échalote ciselée, du persil et un peu de poivre. Elles sont aussi dégustées, selon les villes et les restaurants locaux, avec de la crème fraîche, de la bière, mais aussi de la tomate, de l’huile d’olive, des fines herbes, des piments, des épices et même du fromage pour les plus gourmands. Enfin, dans le Sud, on les retrouve dans la paëlla, les habitants de Sète, ville méditerranéenne, les farcissent à la viande, avant de les faire mijoter dans une sauce tomate. Il existe aussi non loin de là une tradition : la brasucade. Le principe est de faire ouvrir les moules dans une grande poêle, sur un feu de ceps de vignes qui leur donne un caractère fumé, les arrosant d’un peu d’huile d’olive et de vin blanc du cru, comme un Picpoul-de-pinet. Lors des fêtes de Carro, à Martigues, les touristes viennent de loin pour voir le geste de ceux qui la préparent et goûter un plat local.

La Grande Braderie de Lille et ses récupérateurs de coquilles

 

Il y a une ville qui ne se trouve pas sur la côte française, mais qui fait honneur à la moule chaque année, c’est Lille, dans le Nord de la France, qui organise chaque année sa Grande Braderie. A cette occasion, les restaurateurs entassent les coquilles vides devant leurs portes, et les fêtards en engloutissent environ 500 tonnes. Les festivités font se déplacer des visiteurs du monde entier. Cette année, elle aura lieu les 1er et 2 septembre et à cette occasion une initiative originale va être mise en place. La start-up locale Etnisi, qui s’inscrit dans la démarche de l’économie circulaire, va recueillir les coquilles de moules pour les transformer en dalles de carrelage. Il faut entre trois et cinq kilos de coquilles pour fabriquer un carreau rectangulaire, qui par sa forme et ses dimensions rappelle les carreaux blancs historiques du métro parisien. Une belle initiative.

Les coquilles des moules

Etnisi va recueillir les coquilles de moules pour les transformer en dalles de carrelage