Une entreprise française imagine la bouteille du futur

17-09-2018 Bouteille en lin
Logo France Bon appétit

À Toulouse, une start-up a mis au point une bouteille en fibres de lin. Elle pourrait constituer une alternative intéressante pour les producteurs de vins, bières et spiritueux.

 

Comment inventer un nouveau packaging qui soit inoffensif pour l’environnement ? La réponse a été trouvé par Green Gen Technologies, une star-up toulousaine. Après trois ans de recherche et développement, James de Roany, son directeur, a annoncé le lancement d’une bouteille sans verre et biosourcée, c’est-à-dire composée d’un matériau entièrement ou partiellement fabriqué à partir de matière d’origine organique. La bouteille est constituée d’une coque extérieure en composite de lin, un matériau alliant des fibres de lin à une résine thermoplastique d’origine végétale. Si le pari fonctionne, ce sera une excellente nouvelle pour toutes les industries soucieuses de ne pas dégrader la planète.

 

Une bouteille naturelle

 

Le choix des matériaux de la bouteille a été particulièrement étudié. Le composite, qui sera soit lisse soit sablé, permet notamment de coller une étiquette sans qu’elle ne se décolle. La start-up a même envisagé la possibilité de pouvoir pyrograver le nom du produit directement dans les fibres, cela permettrait d’éviter l’usage de colle et d’étiquette. Son aspect visuel lisse et de couleur liège offre une finition plaisante au regard. À l’intérieur de la coque, la société a installé un film alimentaire protecteur pour que la qualité du vin ne soit pas altérée. S’il représente aujourd’hui 9% de la masse totale et n’est pas issu de matière uniquement organique, il sera biosourcé à 100% dans les mois qui viennent.

 

Du lin made in France

 

L’un des principaux avantages de ce conditionnement est son bilan carbone. La bouteille pèse 190 g pour un volume de 75 cl là où une bouteille en verre pèse 300 g. Il y a moins de matière et le lin, composé principal, est produit en France, leader mondial dans ce domaine. Ce matériau d’origine végétale est de plus en plus utilisé dans de nombreuses industries, pour son faible poids et sa haute résistance : automobile, aéronautique, éco-construction, ski, VTT, etc. L’autre avantage est que la bouteille est biodégradable à condition d’être broyée.

Bouteille de lin

Une bouteille naturelle

 

Les premières bouteilles arrivent

 

La bonne nouvelle est que cette bouteille n’est plus au stade du concept. Après avoir passé tous les tests de qualité et de robustesse, la production de micro-séries industrielles de bouteilles de 70 cl et 75 cl a démarré en décembre 2017. En 2018, les premières bouteilles devraient être mises en vente sur le marché avec un packaging destiné prioritairement aux vins, bières et spiritueux. Une production de 1,5 million d’unités pour 2019 est envisagée.