Le miel français s’offre une seconde jeunesse

06-02-2018 Miel français
Logo France Bon appétit

Des créateurs audacieux se servent de la diversité des types de miel français pour en faire un produit de haute qualité. Plus de 800 000 ruches en France avec une production qui s’urbanise…

 

Déjà 700 ruches à Paris

Depuis plusieurs années, les ruches prospèrent dans la ville Lumière où le conseil de la Ville ainsi que de nombreuses entreprises mettent en place des initiatives pour valoriser l’apiculture urbaine. Paris compte, au recensement de 2015, près de 700 ruches et un patrimoine municipal de 143 ruches réunies dans 23 ruchers, gérés par des associations ou des particuliers apiculteurs dans le cadre de conventions d’occupation du domaine public. Ces apiculteurs se sont engagés à développer des ruchers pédagogiques afin d’informer le public sur la question des abeilles domestiques et plus largement sur les insectes pollinisateurs.

 

Du miel français produit sur le toit de la place Vendôme

Crédit photo: Sébastien Béhotte

La prochaine fois que vous passerez à Paris, et que vous irez vous balader du côté de la place Vendôme, levez les yeux et vous verrez peut-être les ruches d’Audric de Campeau. Ce Parisien pure souche, passionné de nature depuis tout petit a installé ses premières ruches en 2009 et depuis, chaque année il augmente son rendement et ses ventes de son produit tout simplement nommé Le Miel de Paris. Musée d’Orsay, Hôtel des Invalides, Ministère de l’Intérieur, Ecole Militaire, l’apiculteur urbain possède des ruches en plein cœur de Paris et dans des lieux de prestige. Son itinéraire l’amène à faire des détours souterrains, vers les catacombes, où il fait vieillir en fût de chêne un hydromel de sa création. Commercialisé 34,90 euros la bouteille de 200 ml, le breuvage, issu de la fermentation de miel, de levures et d’eau, est «élevé» dans des fûts qui ont déjà accueilli du Bourgogne ou du sherry. Étonnant.

Nougat Miel Hydromel Miel de Paris

Pour en savoir plus, retrouvez Le Miel de Paris sur le site et les réseaux sociaux : Facebook, Twitter et Instagram.

 

Alexandre Stern vend du miel comme du parfum

Faire du miel comme on fait du parfum en assemblant différentes variétés de miels entre eux pour créer des mélanges uniques. C’est l’idée d’Alexandre Stern, un ancien conseiller en stratégie chez Mc Kinsey. Il a créé sa marque de miel en septembre 2015 et avec un concept tourné autour de la mélilogie ou l’art de déguster du miel. Insolite, le concept a rapidement connu ses lettres de noblesse grâce à la qualité de ses produits issus de plusieurs assemblages de plusieurs variétés d’origines différentes. Ainsi, Alexandre Stern est devenu le miel privilégié des clients de luxe George V à Paris et il est aussi présent à Londres, New-York, Lisbonne ou encore Genève. Son succès l’a mené à ouvrir une boutique à Paris dans le 8e arrondissement (Rue Vignon). Ses pots à l’évocation enchanteresse (Miel des Merveilles, Les Jardins d’Ispahan, etc.) ont conquis le monde du luxe et les amoureux en quête d’un goût affiné. Ils pourront même goûter des chocolats au miel. Les descriptions font référence à l’œnologie, comme pour le miel Black Forest : « Black Forest nous transporte dans les sombres forêts d’Europe Centrale, où les abeilles viennent recueillir le miellat et le nectar sur des arbres plusieurs fois centenaires. Miel à la saveur prononcée, son goût boisé s’équilibre harmonieusement avec des notes plus légères de caramel et de réglisse. ». Pari réussi pour ce passionné de miel qui a même eu l’audace et de donner un nom à son art de déguster du miel français : la mélilogie.

 

Honly, le miel français de poche

Honly family, miel français

Honly, c’est encore une belle histoire de reconversion professionnelle sur fond de miel. Alain Coutant travaillait dans la finance, il est devenu « caviste de miels ». Il propose plus de 90 variétés de miels français, suivant les terroirs, les crus, les arbres, les herbes, les plantes, sous la marque « Honly », mélange des mots anglais honey (miel) et only (uniquement). La qualité est à l’origine du succès des miels d’Alain Coutant, mais son packaging ingénieux aussi. « J’ai développé une présentation pratique et nomade parce que j’avais envie de pouvoir savourer simplement mes miels au quotidien et aussi parce que mes filles les voulaient dans leur cartable », décrit-il sur son site Internet. En effet, ces petites poches savamment étudiées prennent peu de place, sont souples et surtout elles préservent au mieux le miel en garantissant une surface de contact avec l’air très limitée, ce qui n’est pas le cas du pot. « La poche souple permet de pratiquer le “main-marie” (l’expression vient de Jessica Préalpato, une chef pâtissière triplement étoilée) et d’assouplir un miel, même très dur, pour le rendre malléable et très facile à utiliser sans avoir à le chauffer pour le rendre tartinable par exemple. ». D’une idée simple et pratique est née un concept qui fonctionne particulièrement bien puisque Alain Coutant collabore avec les chefs et chefs pâtissiers, étoilés pour la plupart, qui mettent en valeur ces pépites du patrimoine mellifère. Les chefs apprécient « des miels rares ou des nuances aromatiques, le tout hyper tracé et parfaitement préservé.», explique Alain Coutant ajoutant qu’ils recherchent : « la variété et l’expertise du caviste pour trouver le bon miel parmi cette variété. ». Cela marche tellement bien que la marque de miel Honly vient de lancer des ateliers pour apprendre à déguster le miel, animés par Marie Neveux, honeylogue et Alain Coutant lui-même.